La cérémonie du 15 mars 2020 et la série d’enseignements que j’y ai reçu ont été décisifs pour moi.

Jusque là, je prenais part à des cérémonies chamaniques avec un meneur que nous pourrions appeler “initiateur”. C’est à dire un guide spirituel d’un niveau tel que j’ai pu sans peine mettre un premier pied dans le chamanisme, puis le second. De telles personnes sont essentielles le temps de l’éclosion.

Et puis un jour, vous commencez vous-même à voir, puis à ouvrir vos propres portes. C’est un moment clef dans votre descente lente, mais certaine, vers ce que les peuples primaires appellent, non pas le chamanisme, mais : la mort.

La mort de l’ancien-Vous donne toujours naissance à un nouveau-Vous. Cette mort merveilleuse ne peut être honorée et estimée à sa juste valeur que par vous.

C’est l’ancien-Vous qui vous a permis d’arriver devant ces portes, de les ouvrir et de montrer le chemin au nouveau-Vous. Parfois le nouveau-Vous n’a que quelques secondes de vie. Plus vous passerez de portes plus vous serez humble devant ces étapes de morts nécessaires. 

Attention, il ne s’agit pas de Re-naissance, vous ne repartez pas de zéro. Vous retirez des couches de croyances, des anciennes versions lourdes de vous pour pouvoir avancer plus légèrement, plus clairement vers le Vous-Source : le Vous qui n’existe pas…  

Depuis ce jour, je guide mes propres cérémonies, j’amène des “élèves” (ceux qui m’élèvent) à se passer de ma guidance pour voler de leurs propres ailes, tout en continuant ma route.

Les cérémonies

Bienvenue

Bande son...

... à venir

Ce petit logo vous indique que la bande son va bientôt être mise en ligne.

Gardez toutes les allumettes que vous avez brûlées lors de vos exercices et remettez-les dans une boîte vide ! 

Servez-vous ensuite de ce “hochet-magique” lors des cérémonies.

Il est primordial de faire vibrer votre régression et de savourer votre immersion dans cette nouvelle énergie.

12 janvier 2021

Vos allumettes

12 janvier 2021

Regresser

Quand vous passez des portes (et/ou des expériences de vie), vous croyez – à tort -progresser. 

Progresser demande en amont de vous croire perfectible, de penser que votre but serait de vous améliorer et que c’est en vous élevant que vous allez trouver la vérité.

Si vous savez ou croyez être la Source, alors vous savez que votre état matière est le résultat de vos projections.

Pour retrouver l’état Source (que vous n’avez en fait jamais perdu), il faut accepter de revenir à la Source, et donc de régresser.

Revenir en amont de toutes croyances, de toutes projections.

L’acupuncture c’est le fait de croire que quelqu’un saurait mieux que nous où planter des aiguilles là où ça fait mal dans le but d’aller mieux.

Dans le Voodoo, c’est pareil !

12 janvier 2021

L'acupuncture

12 janvier 2021

Le Voodoo

Le Voodoo, c’est la croyance que quelqu’un (spirituellement) serait supérieur à nous (matière) dans le but de nous faire du mal, voire de nous mettre dans des situations difficiles.

Il lui serait d’autant plus facile de nous blesser qu’il connaîtrait tous nos points faibles.

Si vous vous rappelez que l’autre c’est Vous, alors “en chier pour y arriver” prend tout son sens !

Rien de ce que tu fais ou penses n’est le fruit du hasard. Tu es responsable de tout, tout le temps.

Quand tu cherches à améliorer une chose, une situation et/ou une personne, c’est uniquement pour te donner bonne conscience.

Cet acte démontre un manque de confiance en toi. Tu essaies de te persuader que ce que tu fais aux autres est bien, pour te disculper de ce que tu t’infliges.

Améliorer, aider, conseiller, toutes ces soit disant belles intentions sont le signe absolu d’un manque de confiance en ta vraie puissance.

En voulant aider les autres, tu leur montres surtout que sans ton aide, ils n’étaient pas assez bien. C’est la première lecture.

En deuxième lecture, si l’autre est toi, alors tu n’acceptes pas qui tu es, au profit de qui tu crois être.

Mais qui tu crois être (en matière) n’est pas qui tu es (cosmique, néant).

08 janvier 2021

avoir confiance en sa puissance

08 janvier 2021

Plus tu es grande, plus tu es petite

Si qui tu crois être n’est pas qui tu es, alors ce tu crois penser n’est pas non plus ce que tu penses.

Tu sais que celui qui a la puissance se doit d’un grand respect et d’une humilité sans borne. Pourtant tu as peur de dominer par peur de devoir faire appel à tes vrais pouvoirs. Ce sont des signes de manque de confiance en ton toi Source.

Si tu as peur de ta puissance, c’est que tu en as conscience et c’est un premier pas vers la bonne porte.

Plus tu es grande, plus tu es petite. Plus tu grandis en conscience, moins tu as besoin de repère matière. Plus tu es grande, plus tu es petite.

22 décembre 2020

6e Festival SOKO Cérémonie d'ouverture

24 décembre 2020

6e Festival SOKO Cérémonie de clôture

Tu es la situation. Quelle que soit la situation. Il en va de même pour l’argent. 

Plus un client est en capacité de me payer, plus je l’ai mis en condition de pouvoir me régler. Je suis l’argent, l’abondance. Plus j’en ai conscience et plus il est l’abondance lui-aussi.

Telle une grotte, chaque goutte va créer un stalactite qui lui-même va créer un stalagmite. Dans une grotte, rien ne se perd, tout devient merveilleux

07 décembre 2020

Le cerveau

07 décembre 2020

Développez votre cerveau

L’alcool bloque le fonctionnement du cerveau.

Dans le domaine des sciences (mathématique, législation, philosophie, médecine, physique…), nous prenons souvent comme référence des peuples du passé : mode de vie, architecture…

Nous admirons les rois et leurs fêtes, les Grecs, les Romains… Le plus souvent,  les images que nous en gardons sont des images de libations, où l’alcool – soit disant libérateur – est consommé en grande quantité.

Si vous voulez que votre cerveau continue à se développer, il faut apprendre à se passer de ce mode de consommation d’alcool. 

Il n’y avait pas cette forme de consommation d’alcool chez les singes ni chez l’homme de Cro-Magnon. Et c’est là que les cerveaux se sont développés.

Mais, nous faisons tous référence au moment où les cerveaux se sont mis en veille.

Nous pouvons faire le choix, de nous baser sur ces civilisations et de faire du surplace, ou de continuer à développer nos cerveaux et d’avancer par nous même. Il s’agira alors de chemins encore non foulés.

Pour ceux qui admirent les extraterrestres, et leurs capacités exceptionnelles, il est rarement question d’alcool.

07 décembre 2020

Fermer les yeux

Pour ouvrir les yeux il faut d’abord les fermer. Cela signifie que si je veux vraiment voir les choses, je dois regarder en moi.

Quand je dis dans MAHALO, c’est fini, je dois fermer les yeux. Quand je dis merci à moi, je dois aussi fermer les yeux. Je ne remercie pas la personne que je crois être, je rentre dans le moi que je crois être, dans le noir. Je rentre dans la Source et c’est à ce moi-là que je demande de m’aider.

Si MAHALO, le livre, n’est pas encore fini, c’est parce qu’il y a encore des choses importantes à mettre dedans.

Tout va changer.

Il n’est plus question de reproduire les anciens modèles. Il n’est plus question de revivre les mêmes choses qu’avant. Il n’est même plus question d’espérer vivre mieux qu’avant, en se basant sur la passé comme référence. Tout va changer. Tout va s’ouvrir.

Tout va se libérer.

5 décembre 2020

Le choix

05 décembre 2020

Le cerveau

Par rapport à l’enseignement précédent, si maintenant, j’ai de plus en plus d’élèves et que j’ai compris que l’élève m’élève, que ce même élève doit savoir qu’il sait déjà tout, alors là et seulement là, c’est que je suis prête à être le Savoir.

Dans cette démarche, plus j’ai d’élèves, plus j’ai de connaissances, puisque chaque élève est porteur de connaissances.

Tu es la situation. Quelle que soit la situation.

Si je crois que les riches sont mauvais et les pauvres honnêtes et que je doive choisir un camp, alors je me créé une croyance d’autant plus limitante qu’elle vient de moi et de moi seul(e).

Si je comprends que je n’ai pas de choix à faire, je suis à la fois l’un, l’autre et la situation. Il n’y a pas de conflit sans situation. Tout commence par la mise en place d’une situation. 

Si je suis le tout, alors je suis la situation. Par exemple je comprends que je suis à la fois le riche, le pauvre et l’argent, et ce, depuis le début.

Je ne peux donc pas en manquer. Je ne peux que jouer à ne pas être moi : l’abondance.

5 décembre 2020

Le choix

5 décembre 2020

Rêver

Bonjour ou bonne nuit ? Est-ce que je rêve quand je crois être réveillé ou est-ce que je vis quand je crois dormir ?

L’état de transe est l’état entre les deux. C’est comme prendre la voiture pour aller au supermarché*. 

La nuit quand je crois rêver, c’est là que je pioche les informations pour créer mon script. Le jour, dans ce jeu que je crois vivre, c’est le résultat de mes achats ou de mes choix faits dans la nuit. Si je veux vraiment vivre alors je dois dormir.

Quand je suis “réveillé (e)” je vois en fait mes rêves. Il ne faut plus dire “la vie de mes rêves” (vie merveilleuse), mais il est clair que l’on vit chaque jour sa vie rêvée en appuyant bien sur le sens premier du mot rêvé : illusoire.

On est beaucoup plus en vie, on est beaucoup plus dans son état cosmique, lorsqu’on dort.

On ne sent plus son corps. Mais on a quand même des mémoires. On ne pense plus à ce qu’on mange ou à ce qu’on respire. Alors que pendant la journée on va passer notre temps à croire qu’il faille bouger, manger, respirer, boire.

Il est possible de dormir 8 à 12 heures. Il est donc possible de dormir presque autant de temps que ce qu’on croit être éveillé. Et pourtant le corps ne se fatigue pas. Au contraire il se régénère. La nourriture n’est donc pas la solution.

Par contre manger quand on croit être réveillé est indispensable. Puisque c’est ce que l’on croit devoir faire.

Cette différence explique la notion de jeûne. Sauf que je n’ai pas à jeûner en état de veille puisque je jeûne déjà dans l’état cosmique, quand je dors. Dans l’état de veille nous pouvons donc tranquillement continuer à manger.

Quand on a des problèmes de sommeil c’est parce qu’on ne veut pas sortir de cet état de transe, de cet état de rêve, en fait ce que nous appelons : journée.

Pendant le sommeil, ce que l’on appelle les rêves, ne sont pas encore l’état cosmique. C’est une transition**. Les cérémonies sont une transition entre l’état de veille et l’état de rêve. Les transes, elles, sont des transitions entre l’état de sommeil et l’état cosmique. Souvent quand on rêve on a l’impression de faire du surplace. Mais chaque rêve est différent. Les rêves nous amène dans des mondes et des situations différentes. Alors que quand on croit être réveillé, tous les matins on se lève au même endroit, on se couche au même endroit, on fait le même travail, on piétine.

Souvent quand on rêve on a l’impression de faire du surplace. Mais chaque rêve est différent. Les rêves nous amène dans des mondes et des situations différentes. Alors que quand on croit être réveillé, le matin, on se lève au même endroit, le soir, on se couche au même endroit, on fait le même travail, on piétine.

* Vous partez d’un point où il vous manque quelque chose (comme un paquet de riz) et vous allez à un endroit où il y a un choix et une quantité incroyables. Sur le chemin, avec votre voiture, vous pouvez rendre visite à quelqu’un, pensez à autre chose. Vous avez créez le manque, l’abondance et une multitude de possibilités entre. 

** Dans le Jeu des Allumettes, les rêves ont la même place que l’allumette déposée en disant : “je paye pour voir”.

Regarder la télé, n’est pas une perte de temps. C’est un état transitoire entre le fait de croire que l’on est réveillé et vivre la vie de quelqu’un d’autre, ou regarder d’autres scripts potentiels. C’est puiser dans le magasin du sommeil par hasard et d’y voir ce que l’on a pioché.

Regarder la télé n’est pas plus irréel que de croire qu’on vit sa journée.

5 décembre 2020

La télé-réalité

5 décembre 2020

Voyage astral

Vous ne pouvez pas expérimenter de sorties de corps vu que vous n’y êtes jamais vraiment rentré.

Les personnes qui disent sortir de leur corps ont toujours au moins eu une fois cette sensation de se voir d’en haut. Vous voyez donc bien que si vous voyez ce que vous voyez, c’est que vous êtes au-dessus et non dans votre corps, et ce, depuis le début. Il n’y a pas de sortie de corps non plus.

La partie qui voit, et qui voit tout le temps, n’est pas votre corps, c’est votre état Source. Il s’agit d’une prise de conscience. Votre “Je”, votre état Source ne séjourne pas dans votre corps, il est permanent. Votre corps, lui, n’est qu’un état transitoire.

C’est comme pour votre voiture. Elle ne peut avancer que quand vous entrez dedans. En dehors du temps passé dans votre voiture vous avez d’autres activités. Votre voiture, non ! Comme votre corps.

L’erreur commise quand on parle de sortie de corps est de penser le corps comme référent. Hors, c’est celui qui voit, qui est. Vous n’êtes pas votre corps. Vous êtes ce qui est au-dessus.

27 novembre 2020

5e Festival SOKO Cérémonie d'ouverture

30 novembre 2020

5e Festival SOKO Cérémonie de clôture

31 octobre 2020

4e Festival SOKO Cérémonie d'ouverture

1er novembre 2020

4e Festival SOKO Cérémonie de clôture

04 juillet 2020

Se connecter à sa puissance

17 juillet 2020

Cérémonie de Guérison de Soko

26 juin 2020

Fête de la Musique

26 juin 2020

Fête de la Musique

Bambou*

Coupe les liens et les croyances. Nous (les Shuar) sommes avec toi. Coupe les liens avec le passé**.

Boîte de riz

Tu dois travailler ta peur de lâcher. Travaille ta tristesse. Lâche-là.

Lâcher n’est pas abandonner. Quand tu lâches quelque chose, contrairement à ce que d’autres personnes pourraient te faire croire, tu le déposes devant toi, tu gardes un oeil dessus et tu libères ta main, ta tête.

Donne tout à tes élèves. Lâche : amour, puissance, confiance, paix intérieure, santé. 

Tambour

“he yo he yo he, he heh”

Laisse toi guider. Donne nous tout ! Montre leur le chemin et ils te suivront. 

Hochet

À quel point souhaites tu être entendu(e) ? Et vous tous ?

Ce que tu vois ou appelles animal totem est un croisement entre qui tu crois être et ton état cosmique.

Appelle cet aigle majestueux dans les airs. Fais-toi entendre. Fais du bruit.

Flûte

Ne confond pas l’amour et le cosmos. Tu t’es unie au cosmos pour faire naître cet aigle. Si tu t’es unie c’est que tu es le cosmos. Parce que le cosmos est UN.

Tu n’es que qui tu crois être tant que tu oublies qui tu es vraiment. Ce message – comme tous les autres – s’adresse à chacun d’entre vous.

Joue autant que tu le souhaites. Arrête de croire que tu n’es pas.

C’est la terre qui va vous choisir, pas l’inverse.

Tambour

Donne tout !

Cosmic bow

Le cosmic bow ne résonne que par ce qui émane de l’autre : le cosmos.

06 juin 2020

65e anniversaire de Nelly

* les instruments utilisés pendant la cérémonie.

** rappelez-vous que les messages vous sont adressés. le “je” , le “tu”, le “toi”… : c’est “vous”.

05 juin 2020

Journée de l'environnement

Hochet

Chanson de la sage-femme des 4e totem.

“ni na, na le”

(Bienvenue, n’est pas peur)

Tambour

En retournant à la terre, la Source retourne à sa source. Toutes les belles énergies se libèrent, la nature reprend tous ses pouvoirs.

22 avril 2020

Earth Day

22 avril 2020

Earth Day

Cosmic Bow

Joue debout pour m’honorer. Joue tantriquement. Sans intention. (des émotions fortes montent). Joue pour moi, rien que pour moi. “Je t’aime”*.

* Je sais à ce moment là qu’il s’agit du vrai “Je t’aime” d’Ho’Oponopono, celui où on ne cherche plus, où on ne lutte plus, où on n’a plus peur de sa puissance cosmique.

Boîte de Riz

Le jour de la terre c’est le jour des retrouvailles.

Soignez vos ventres et couvrez les de sons guérisseurs.

Flûte*

C’est le jour de la terre, de la reliance. Pose tes pieds à terre, relie-toi à la terre et laisse faire. 

* Je ne sais pas quoi jouer.

22 avril 2020

Earth Day

15 avril 2020

Tu n'existes pas

4e cérémonie

Boîte de riz

Prends la boîte de riz et laisse toi guider. Lâche tout. Rappelle toi : ce que tu donnes te revient.

Tu as demandé cet après-midi comment rester éveiller pendant les cérémonies, : c’est par la musique.

L’énergie que tu donnes à ton instrument te revient. Tout ton corps est impliqué dans la musique.

Rappelle-toi que le son ne sort pas de toi, il y rentre. Tu es son écho.

 

Guitare

Pour savoir que tu ne sais pas il faut que tu saches ce que tu crois ne pas savoir, pour savoir que tu ne le sais pas.

C’est parce que tu le sais, que tu sais quand ce n’est pas juste.

Il en va de même pour tout ce que tu crois ne pas savoir.

Boîte de riz

Comme dans le rain  stick (bâton de pluie), rien ne se perd.

Quand tu crois que les graines tombent et quittent un endroit, elles laissent place au son. Puis les graines viennent remplir l’ancien écho et ainsi de suite.

15 avril 2020

Tu n'existes pas

4e cérémonie

12 avril 2020

L'eau c'est la vie

Si tu veux de l’eau tu n’as qu’à le demander.

L’eau c’est la vie.

Tu as raison en ressentant que l’eau doit circuler et rester le plus loin possible des matériaux néfastes*.

Pense à utiliser des pierres, du sable, des plantes drainantes. 

* Il était question de récupérer de l’eau de pluie pour un projet écologique. Deux options s’offraient à nous : la stocker dans des bacs en plastique ou alimenter directement une piscine naturelle et ne la filtrer qu’en fonction des besoins. Sans vouloir faire de jeu de mot… ça coule de source !

Ne sous-estime pas la rosée. Captée elle est retransmise ensuite pleine de vie à la nature.

Le paillage sert à la maintenir près des plantes. Elle se glisse entre le paillage et maintient la fraîcheur au pied des plantes.

Tu joues la joie et la puissance perpétuelle et douce de l’eau.

12 avril 2020

La Douce Puissance de l'Eau

09 avril 2020

La colère

Joue La colère. Ose lâcher prise. Ose jouer la colère. Vois comme elle se transforme vite en quelque chose d’harmonieux et de créatif. 

La colère vient du fait que deux êtres s’imposent de suivre un même chemin. Mais côte à côte on avance mieux et à pas plus sûrs. 

Chacun doit faire ses propres pas et son propre chemin.

Même à se suivre chacun fait son chemin. L’un ouvre devant. L’autre ferme derrière.

Il n’est pas possible de suivre ou de faire suivre un chemin, encore moins le même chemin à quelqu’un. 

La colère n’a pas de raison d’être puisqu’il est inutile de suivre le chemin des autres.

09 avril 2020

La colère

09 avril 2020

La Colère

 

La colère est d’une grande sagesse. Elle te montre toujours quand tu t’es éloigné de ta propre destinée. Reprends ton chemin. Suis ton propre chemin.

Plus tu écouteras ta colère, moins tu en auras besoin.

Les plantes médecine ne sont que le chemin. Sors du mental. N’écoute pas le son,  vis-le.

Boîte de riz

Le riz symbolise l’eau.

Chanson :

“lâche tout, lâche ici, dépose moi tout”

“Deja tudo, deja aqui aqui aqui, dejame Tudo”

Tu n’as pas besoin de vision, tu es la vision. Les sons ne t’appartiennent pas et ne signalent ta présence qu’une fois hors de toi. Tu es le son. Pas l’émetteur.

La matière est l’émetteur qui n’existe que parce que le son est là pour le lui dire.

Les blancs massacrent les peuples voire les exterminent avec l’excuse qu’ils avaient des pratiques ou des rituels barbares. Les exterminer, n’est pas barbare ?

04 avril 2020

Tu n'existes pas

3e cérémonie

28 mars 2020

Bannie le plastique

2e cérémonie poissons

Cosmic Bow

Bannie le plastique !

Pour une meilleure connexion pendant les cérémonies privilégie les éléments de la nature : bois, fer, verre, plantes… Que du naturel ! 

Entends le vent et joue avec lui !

Joue et rejoue avec le vent pour qu’il te suive ! *

* dehors il y avait beaucoup de vent. Ça a marché !

Flûte

La flûte se transforme en cobra. Je souffle dans sa tête. Le serpent est le lien à la liane, la plante maîtresse.

Comme la liane, le venin, l’animal, l’arbre, l’eau et le feu puisent leur force dans l’air.

Tout y est. Tu ne vois pas les couleurs parce que tu es au-dessus. Tu ne dois pas les chercher tu les as dépassées*.

* Je regrettais de ne plus voir les couleurs comme lors de précédentes cérémonies. J’étais un peu déçue. On m’apprenais que je devais, au contraire, être encore plus humble. Que l’étape des couleurs était passée, pour laisser place aux enseignements plus profonds.

Joue les instruments vers toi. Donne toi.

Tu es la Terre. La terre se donne toujours.

Plus tu auras la sagesse d’écouter la terre plus nous te confierons de nouvelles sagesses.

Demande quelque chose à chaque cérémonie et tu recevras une réponse sous forme de messages clairs.

21 mars 2020

Donne toi

1ère cérémonie

21 mars 2020

La Sagesse des plantes

1ère cérémonie

Tu as la Sagesse des plantes. Respecte-les et connais-les davantage.

 

“Djimba y Djimba ya

Bocaye ha we ie he”

 

La Terre parle : me donner c’est aussi me donner de ton temps pour observer toutes les merveilles que je t’offre.

 

Dis-moi ce que tu veux, où et quand tu le veux et je te le donne.

Ne lutte pas contre moi !

Offre moi tes yeux pour admirer et respecter mes arbres.

Regarde mes animaux, les grands et majestueux et les tout petits qui font un travail formidable.

Regarde le silence et regarde le grondement des chutes d’eau.

21 mars 2020

Ne Lutte pas

1ère cérémonie

21 mars 2020

Reconnais toi

1ère cérémonie

Écoute avec ton coeur ce que je te donne. Ne lutte pas contre moi.

Donne moi tes yeux et ton admiration et je te donnerai tout en retour.

Chanson pour trouver les animaux totem :

“Connais toi, reconnais toi.

Regarde toi, imprègne toi.

Vis-tu dans l’eau sur la terre ou dans les airs ?

Viens-tu de l’eau de la terre ou des airs ?”

15 mars 2020*

Mycelium

Le mycélium qui relie les hommes existe déjà mais vous le craignez : c’est internet.

Ce n’est ni dans la crainte, ni dans l’affrontement que vous trouverez la paix, ni que vous passerez la tempête.

Déjà en ne soutenant pas les énergies négatives vous en gagnerez. Vous découvrirez un autre état.

* dernier week-end avant le premier confinement. Le groupe présent montrait de fortes inquiétudes quant à l’avenir.

Vous me chantez* alors que vous venez de me charger d’ondes basses et pleines de haine.

Je ne peux accepter ce mensonge. Ce n’est pas en faisant semblant que vous y arriverez !

Je suis terre, mère de la mort**, créatrice du tout, mère de l’harmonie. Je suis tout ça parce que je n’ai pas de mental.

Voyez tout ce que vous pourriez permettre si vous arrêtiez de voir le monde avec vos yeux et de le limiter à vos croyances.

* nous faisions une offrande musicale à Patcha Mama

**je vois une graine qui prend vie sous la couche de la terre, dans l’obscurité, c’est ce que l’enseignement de la Terre appelle la mort, le berceau de la vie.

15 mars 2020

Mensonge

15 mars 2020

Aveugle

Je n’ai aucune peur. Je vous laisse faire mais je ne valide pas. Je pleure pour vous pauvres aveugles, vous ne voyez pas que vous faites fausse route. Je n’ai pas de peine pour vous car vous ne vous rendez pas compte de vos erreurs mais je pleure pour vous quand même.

Tous vos efforts sont vains et vous mènent à la catastrophe.

AVEUGLE est celui qui ne voit ni ne sent plus le beau. Vous ne voyez que le noir. Vous passez plus de temps à discuter sur vos croyances qu’à me redonner le respect dont vous me manquez chaque jour.

Je pleure pour vous parce que vous vous nourrissez de peurs, de colère, de guerres des nerfs, de croyances avilissantes.

Vous parlez de moi sans savoir, parce que ça sonne bien.

Lâchez le mental et sentez moi !

Sentez mon coeur battre très vite. Je ne suis pas lente. Je suis puissante. Assez puissante pour supporter d’être assaillie et pillée par des milliards de personnes en même temps, tous les jours.

15 mars 2020

Puissance

15 mars 2020

Casser

Vous ne jouez jamais ma joie et ma puissance. Vous jouez à réparer ce que vous avez cassé pour mieux me re-casser derrière.

Réparer c’est bien pour la conscience. Mais je n’ai pas de conscience. Il s’agit donc bien encore et toujours, de vous.

Je n’ai pas besoin d’être ritualisée pour porter vos pensées pansements.

J’ai besoin que vous soyiez les doigts dans la terre, en moi, que vous m’offriez du temps et du respect, que vous protégiez mes arbres, mes animaux et que vous nettoyiez mon eau.

Cette terre n’est ni la vôtre, ni celle de vos ancêtres, ni celle de vos enfants.

Je suis un être à part entière. Je n’appartiens à personne !

Quiconque pense pour moi se trompe.

Quiconque pensent pour mes soeurs les étoiles, mon frère le soleil et mon amie la lune se trompe.

Si vous voyez en nous autre chose qu’harmonie, respect, pureté et joie infinie alors vous projetez sur nous vos croyances.

15 mars 2020

Planètes

15 mars 2020

Écouter

Quel dommage que vous n’entendiez pas.

Quel dommage que vous ne sachiez écouter.

Vous pensez et vos pensées vous coupent de la pureté et de l’harmonie infinie et immuable.

Nous ne vous en tenons pas rigueur mais nous souffrons de votre ignorance autosuffisante qui vous fait croire qu’en mettant des mots qui ne vous appartiennent pas vous pourriez vous élever.

Vous nous humiliez en permanence. Par manque de respect et en cultivant cette ignorance destructrice, ne croyez pas perpétuer la pureté.

Si vous voulez ressentir l’harmonie des éléments vous devez vivre dans la confiance absolue.

Plus vous nous invoquez plus notre puissance est mise au service de vos croyances. Si vous croyez en la destruction alors nous vous laisserons tout détruire jusqu’au bout puisque telle était votre demande inconsciente.

Si vous souhaitez nourrir vos peurs nous vous en donnerons les moyens.

Nous ne comprenons pas vos choix mais nous les acceptons. Formant un tout nous ne pouvons qu’être UN avec vous.

Tu es la Terre, le noir, la mort, celle par qui tout renaît. 

Seuls ceux qui nous vouent une confiance absolue et ont compris qu’il ne suffit pas de penser, ni positif, ni négatif, pour nous comprendre, mais d’éliminer toute croyance gourmande de crainte, de peur, de doute, de besoin de dominer quelqu’un, une situation ou même toujours avoir le dernier mot, pourront chanter des chants que nous entendrons et nous nous en nourrirons.

Nous vous laissons à vos croyances puisque tel est votre souhait. Mais nous ne laisserons pas le Terre chanter avec vous ni rejoindre vos vibrations.

15 mars 2020

Tu es la mort !

15 mars 2020

Vide de sens

Votre peur de manquer vient du fait qu’inconsciemment vous vous savez vide de sens.

La notion de manque, de stock, de vide, en opposition avec le plein ne vient que de  vos croyances.

Nous sommes le UN. Nous ne pouvons jamais manquer de rien puisque nous sommes l’harmonie parfaite.

Pourquoi êtes-vous triste pour nous ? Nous allons bien. Notre être Source va très bien.

Vous détruisez et vandalisez la représentation que vous avez de nous, mais là aussi ce sont des croyances. Des croyances très douloureuses pour nous tous.

Essayer de calmer le jeu, essayer de ramener quelqu’un à la raison c’est d’abord mettre toute votre énergie à nourrir ce conflit. Nous savons que vous n’en éprouvez aucun plaisir. Mais en tant que UN nous ne pouvons que vous fournir l’énergie nécessaire à tous vos conflits puisque tel est votre désir.

15 mars 2020

Conflit

15 mars 2020

Sois !

Tu es la terre ! Tu es l’élément de l’harmonie et de la mort. N’essaye pas d’être !

Sois ! Sois le UN !

Ne fais rien ! Redeviens toi-même ! Redeviens la Terre ! Redeviens le UN !

Tu ne pourras y arriver que quand tu ne chercheras plus à la devenir. Lâche qui tu crois être. Tu es la Terre. la mort dont tout renaît.

Plus vous croyez que vos mots sont remplis de sens plus ils sont vides. La croyance que des mots et/ou des sons peuvent être porteurs d’actions est faux.

Mettez vos mains dans la terre. Pas pour en faire un nouveau rituel mais pour mettre de votre temps à la reconstruction de ce qui vous porte.

Sans la terre vous n’êtes plus rien. Arrêtez vos mots vides du même sens dont vous les croyez porteurs et agissez.

Agissez chacun de votre côté.

15 mars 2020

Agissez !

15 mars 2020

Méprise

Un groupe génère parfois plus de synergie à parler de malheur qu’à agir.

Qu’avez vous fait ce week-end pour moi ? Nourrit un composte ? Posé des offrandes de nourriture ? Avez-vous mis votre énergie dans ma chair ? Et vous chantez ?

Avez vous passez une heure sans dire aucun mal de quelqu’un ? Penser qu’une personne est dans l’erreur est pure mal traitance, la vôtre. Le mépris vous coûte plus que vous ne le pensez.

M’avez-vous encore confié vos peurs et vos lâcher prises ?

Vous voyez que vous ne me comprenez pas. Je suis la terre sans qui vous n’existeriez pas.

Qu’avez vous fait pour respecter cette immense responsabilité ? Qu’avez vous fait qui aille vraiment dans mon sens et non le vôtre.

Il n’est plus question de vous rassurer. Vous jouez, à l’inverse, au contraire.

Vous créez de toutes pièces vos propres peurs. Vous craigniez que je ne disparaisse avec mon père l’univers mais jamais vous ne vous souciez autrement de moi qu’en prenant mes plantes pour vous, mes énergies pour vous, mes ressources pour vous.

Ne vous ai-je pas nourris tout le week-end ? Donné de mes arbres pour vous chauffer, de ma paix pour vous offrir un sol, de quoi manger, boire et une maison sûre ?

N’ai-je pas encore oeuvré pour vous tout le we pendant que vous nourrissiez vos peurs, vous confortiez dans vos complaintes sous couvert de nous respecter nous les éléments. Mais qu’avez-vous fait pour nous ?

Des offrandes de fleurs et de fruits pris sur moi, fruit de mes efforts ?

Vous m’avez offert, par respect pour moi, en offrande, ce que vous m’aviez volé, pensant ainsi vous réconforter dans la possession.

Ne voyez vous pas là un immonde manque de respect ?

Voilà pourquoi la colère est en  vous. Le mensonge coule dans vos veines. Alors vous nous polluez par vos actes et vos croyances.

Nous ne voulons pas d’offrandes qui nous ont d’abord été misérablement volées.

15 mars 2020

Mensonge

15 mars 2020

Marcher sur la tête

Vous est-il arrivé de vous plaindre ce week-end ?  M’avez vous jamais entendu me plaindre ?

Je suis la terre. Je suis harmonie. Seul le désordre et la haine peuvent se plaindre d’exister et de la conséquence de leur existence, pas l’harmonie.

Comme les vibrations glissent sur moi, je ne me laisse atteindre qu’en surface. Mais mon coeur reste pur.

Rien ne peut altérer le magma, ni l’univers. Vous ne subissez que ce que vous avez mis en place.

Vous ne savez pas vivre sur moi et vous me confiez vos morts et votre survie ? Réveillez-vous, vous marchez sur la tête.

Nous ne voulons pas de ces vibrations guerrières. Nous avons besoin de vie et de joie*.

Pour être un guerrier, il faut d’abord créer et maintenir l’état de guerre.

Nous ne pouvons pas vibrer non plus sur ce que vous jouez. C’est trop bas.

J’entends votre demande d’être entendu. Mais c’est moi que vous n’entendez pas.

Commencez pas le commencement. Ne vous basez pas sur ce que vous voyez ni pensez. Ressentez !

Tant que vous ressentez du négatif, c’est que vous nourrissez vos croyances. Il est alors impossible que nous soyons en résonance avec ces énergies car nous sommes harmonie.

Nous sommes le UN. Dans le UN, le négatif n’existe pas. Il n’y a que dans la dualité que le négatif est l’inverse du positif.

* Lors de cette cérémonie que je ne dirigeais pas était, on incitait chacun à réveiller le guerrier qui sommeillait en lui. 

15 mars 2020

Ressentez !

15 mars 2020

Vous m'insultez !

N’avez-vous pas pris mes plantes, mes fleurs, arraché mes racines, tué mes animaux ? Que chantez-vous ? Le fait que je sois toujours la terre alors que vous me pilliez un peu plus chaque jour ?

Ne me chantez pas.

Vous m’insultez !

Je peux tout donner mais je ne supporte pas le mensonge, le manque de respect et l’hypocrisie.

Ne me chantez plus !

Ne louez plus les menteurs que vous êtes et apprenez à me reconnaître enfin dans chacun de vous !

Le UN n’a pas besoin d’être chanté. Il est.

15 mars 2020

Hypocrisie

15 mars 2020

Le UN

Les efforts ne sont fournis que dans un monde-matière qui croit en une amélioration possible.

Le UN ne connaît ni l’effort ni la nécessité de s’améliorer. Il est.

Que cherchez-vous dans le silence ? Je suis la terre.

Je reste silencieuse à vos insultes et manques d’égard au quotidien. Je n’ai pas besoin de silence, vous avez besoin de joie et de rythme. Le silence ne m’aidera ni ne sauvera ce que vous avez fait de moi.

Le silence ne contente que votre ego à parfaire encore une fois votre aptitude à ne rien faire comme il se doit.

Garder ou maintenir le silence est hypocrite.

15 mars 2020

Le silence

15 mars 2020

Réveillez-vous !

Sois la terre. Rayonne de toute ta puissance pour donner à cette belle vibration le droit d’exister et de rester, de changer le ton de l’humanité.

Tu es la terre. Il ne faut pas confondre entre être chanté quand on n’a rien demandé et se joindre à une fête désirée.

Toute la journée je vous ai attendus. Qu’avez vous fait pour moi en 12h ? 12 choses ?

J’oeuvre sans relâche pour vous, pour vous nourrir, vous abreuver et vous permettre de respirer, de vivre. Je ne compte ni mon temps ni mes tâches. Et vous qu’avez vous fait ?

Vous chantez les éléments ? Votre esprit est-il vraiment satisfait de faire semblant de sauver un monde que vous passez le plus clair de votre temps à mettre en péril ? N’avez-vous pas honte ?

Pensez-vous que le UN est si minable ? Aimeriez vous le temps d’une de vos journées que nous vous manquions de respect le jour, que nous puisions votre peau, votre sang, vos poumons et que le soir nous allumions une bougie pour mieux vous chanter ?

Vous vous méprenez sur la teneur des éléments, vous vous méprenez sur la Terre, vous vous méprenez sur le don inconditionnel.

Vous parlez d’amour alors que tout est basé sur le mensonge.

RÉVEILLEZ-VOUS !!!