Le Tantra ? Vous connaissez ?

Vous avez déjà essayé le Tantra en pensant que ce serait une sorte de prolongation des préliminaires et/ou un ticket gagnant pour l’orgasme de votre vie, sans jamais vraiment y parvenir ?

Vous avez investi beaucoup de temps et d’argent dans des cours hors des sentiers battus ?

Vous vous êtes retrouvé dans des situations voire des positions humiliantes ?

Vous avez dû vous mettre à nu devant tout un groupe d’inconnus ?

Vous êtes allé chercher : de l’huile de massage organique, des plumes de paons et des bougies aux odeurs subtiles à l’autre bout de la ville ?

Vous avez obtenu une saturation aux chants hindous, la détresse de la plume collée par l’huile, ainsi qu’une paire de draps irrattrapables ?

Vous avez entrepris la longue quête du domptage de la Kundalini ?

Et malgré tout ça, vous n’avez toujours pas rencontré l’extase ?

Vous vous sentez coupable que ça n’ait pas marché ? 

Le Tantra fait de nombreux adeptes parce qu’il fait rêver.

Le Tantra donne de l’espoir à tous ceux qui ne savent plus si la sexualité a encore un sens.

Pris dans le mauvais sens, c’est à dire dans celui de vous donner des objectifs mirobolants que vous ne pourrez jamais atteindre, le Tantra peut et va surtout être source de grandes déceptions. Parce que le Tantra n’est pas un outil, c’est une philosophie de vie.

Pour atteindre l’extase, vous devez vous déprogrammer et vous libérer de plusieurs croyances : la sexualité ne sert pas seulement à procréer, elle n’est pas réservée aux jeunes et son but n’est pas de cumuler les conquêtes et/ou les expériences. La clef est en Vous !

OsmOse va vous faire découvrir l’essence même du Tantra. OsmOse va vous permettre d’expérimenter votre état Source grâce à la philosophie de la non intention.

Toute la difficulté est d’arriver à ne pas avoir l’intention d’être dans la non intention pour parvenir à cette non intention.

3 niveaux de supervisions en visioconférence, à raison d’un cours par mois, sur un an, et c’est plié !

Personne ne doit se dénuder devant personne… gestion de l’extase garantie.

Vous recevrez tous les conseils pour pratiquer chez vous, en toute sécurité :

  • Fusion totale avec votre partenaire et votre propre corps.
  • Redécouverte d’une nouvelle intimité immensément respectueuse de vous-même.
  • Sentiment d’avoir des ailes et enfin de voler toujours plus haut, toujours plus loin et plus longtemps.

Le Tantra est un art et vous allez en devenir les Ambassadeurs.

Pour plus d’information(s), merci de remplir ce formulaire et vous serez contacté dans les meilleurs délais.

À très bientôt !

Pour parvenir à la non intention vous ne devez plus ni prendre, ni donner. Vous ne devez plus chercher ni l’amour, ni le plaisir.

Pourquoi il ne faut pas ou plus aimer ?

Exactement

San Severino

À la recherche de la légèreté
Sous une fine pluie dense et tiède
Pensant trouver la fluidité
Coulant doucement comme de l’eau claire
Dans un ciel gris foncé transpercé d’éclairs
C’est un tonnerre muet qui gronde sans bruit
Quel abruti je suis, je cours après des images
Et chercher un nouveau langage
Cette fois-ci je ne sais pas trop bien quoi dire exactement

Si tu avais débarqué pour me coloniser
Comme bien des pays qui ne s’en sont pas privés
M’imposer ta culture, ta religion, ton art
Au début j’ai dis oui, j’ai regretté plus tard
L’amour est une arrivée, une invasion
Au début les offrandes, à la fin la prison
Je me suis engourdi, plus moi-même vraiment
C’est comme ça quand on aime ?
Exactement !

Et maintenant, si tu m’abandonnais
Pour un autre, pour rien
Pour rien d’autre qu’un pourri, un vaut rien
Fade et niais
Frédéric, il s’appellerait ou bien Alain
Et bien cet Alain s’étalerait et il repartirait
Je veux te récupérer, te faire revenir
À la casa, la maison pour de bonnes raisons
J’argumente et développe mon projet patiemment
Que vas-tu faire maintenant, exactement ?

Exactement ?

Que vas-tu faire exactement ?
Si à mon tour je réfléchissais un peu moins
Mais un peu, enfin pas trop, le minimum qu’il faut
Peut-être que le mal est l’ennemi du bien
Je m’en sors bien
Le doute n’est l’ennemi de rien
Mais il peut être toutefois synonyme de son contraire
On peut dire par exemple : “Je m’en doutais mon frère.”
À la question : “Est-ce que tu comprends ?”,
Je réponds “non”
Tu t’en doutais, exactement, 
Et ben c’est toi qu’avais raison.

Exactement !

Le doute et l’amour sèment le trouble en même temps
Mais ce sont pourtant deux éléments importants
Aucun des deux ne rassure l’autre pourtant
Ils ressemblent à d’inséparables sentiments
Rappelons nous que le mal est l’ennemi du bien
Considérons le doute comme l’ennemi de rien
De quoi le doute est-il le contraire vraiment ?
Absolument l’inverse d’exactement !

Que vas-tu faire maintenant, exactement ?